Quand on pense coopération, efficacité collective, alliance, à juste titre c’est l’équipe qui s’impose dans les esprits. De facto, dans l’arsenal des accompagnements possibles en vue d’améliorer la situation, le coaching professionnel individuel est écarté tant par le RH que par les managers.  Nous pensons que c’est une erreur. Ci-dessous quelques arguments basés sur notre expérience et les retours de nos clients.

Le coaching individuel, c’est cette possibilité assez unique pour un salarié de se focaliser sur un objectif essentiel dans son chemin de vie professionnel. Dans la relation avec le coach, les moyens nécessaires à sa réussite vont émerger. Cette relation, est une coopération. « Mais on parle bien de l’objectif du client? » me direz vous. Oui. Et nous parlons aussi de faire émerger ensemble des leviers d’actions. Et ça, c’est une co-construction donc une coopération, apprenante pour s’en inspirer dans le collectif du client. 1er point.

Pendant les séances et entre les séances, le coach met en place pour son client un environnement favorable à l’expérimentation, en s’assurant que son client reste en sécurité. Le droit à l’erreur, qui fait souvent défaut en entreprise, est encouragé, puisque l’échec comme la réussite sont apprenants en coaching. Plusieurs options sont possibles (non exhaustives): le client s’aperçoit qu’il doit changer de posture pour favoriser la coopération et expérimente en inter-séance avec son équipe ; la compréhension des interactions entre les membres de l’équipe, pendant la séance,  permet de poser des actes par le client, dans son collectif ;  un travail est identifié pour favoriser l’entraide dans le collectif et la (les) séance sont utilisées en commençant par la capacité du client à être lui-même dans l’entraide. 2ème point.

Tout coaching collectif induit des boucles de coaching individuel avec le manager. Il est rare que cela soit verbalisé ainsi, notamment parce – qu’il arrive que des managers demandent des coaching collectifs ne reconnaissant pas consciemment qu’il a (surtout) besoin d’un coaching pour lui-même. Combiner en le disant coaching individuel et collectif au profit de la coopération est un outil puissant. Le coaching individuel a tout les avantages cités ci-dessus. La présence du coach pendant le coaching collectif permet de continuer l’expérimentation dont les modalités ont été élaborées lors du coaching individuel. 3ème point.

Il y en a d’autres. Nous serions ravis d’en discuter avec vous…